Bla bla

Les dessins joliment animés

C’est pour moi un véritable casse-tête que de me prononcer sur l’usage des écrans et les tout-petits et de trouver le juste milieu. Pas du tout, occasionnellement, trop ? Et comment se positionner alors que nombre de ses petits camarades d’école citent à tout va des références que nous ne cautionnons pas à la maison…

D’une part il y a la théorie du parent parfait, qui respecte strictement les préconisations, et qui arrive à trouver une heure pour préparer le repas sans coller JAMAIS son enfant devant une niaiserie télévisée (ou bien, ouf, dont l’enfant n’est pas encore à l’école et ne subit pas les influences extérieures). Et de l’autre, il y a les parents, comme nous, qui travaillons à domicile, et dont l’écran de l’ordinateur est l’outil que nous utilisons le plus, et qui même sans être démissionnaires, montrons l’exemple d’une utilisation quotidienne des écrans.

Si je suis absolument contre l’idée de l’appareil télévision dans le salon, et que j’ai délaissé depuis des années tout abonnement à une quelconque chaîne nationale (mais oui, j’arrive même à regarder Arte via internet), je n’en reste pas moins une grande fanatique de films, documentaires, et … de dessins animés ! Pourvu qu’ils présentent un intérêt graphique, ludique, éducatif, ou culturel. Je ne vois alors pas comment je pourrais cacher à ma fille de trois ans l’existence de tels objets dans le but louable de l’en protéger. Génération Z oblige.

Graphiste, je suis sensible aux belles images, aux jolies illustrations, alors j’ai pris les devants en sélectionnant ce qui me paraissait intéressant à montrer à une petite fille de trois ans. C’est la manière la plus acceptable que j’ai trouvé pour combiner un phénomène auquel elle sera confrontée toute sa vie, tout en filtrant les images qui me semblent véhiculer de mauvais messages (je suis sûre que nous avons tous en tête au moins un exemple de dessins animés niais, à visée promotionnelle, représentant des clichés de genre, avec une certaine forme de violence, mal illustré, avec des doublages exaspérants à se taper la tête sur les murs, j’en passe et des meilleurs, pleins de trucs à lire ici).

C’est ainsi que notre armoire à DVD s’est vue agrémentée de Poupi le chien, La prophétie des Grenouilles, La boutique des Pandas, Origami et canetons dégourdis… (Nous avons découvert la plupart grâce aux ciné-concerts pour les petits au Forum des Halles, ou à l’Espace 1789, mon préféré restant à ce jour celui de Joseph d’Anvers.

36398-les-petits-canards-de-papier03-_kmbo-1.jpg
Origami et Canetons dégourdis / Animation du Studio d’arts de Shangai

Bien sûr, des fois, c’est une solution de facilité qui nous donne quelques demies-heures de repos par-ci par-là, mais la plupart du temps, nous nous asseyons avec elle pour regarder le film, ou organisons même une vraie séance avec pop-corn maison !

Et puis, pour ne pas cracher dans la soupe, internet c’est aussi ce moyen magique d’avoir accès partout et tout le temps à ce genre de merveille :

snip1.jpg
Snip and Snap / John Halas & Thok / 1960

Ou celle-ci, du studio d’animation Dwarf

komaneko
Komaneko, Petit Chat Curieux

Comme pour nous, si la version originale est dans une autre langue, nous n’activons pas la traduction. Ainsi, notre fille regarde beaucoup de dessins animés en anglais, et n’en est pas perturbée pour autant. Nous verrons si cela continue dans le temps…

Parmi les préférés de la maison, il y a Mouk, bien sûr. Parce que c’est un écolo qui voyage en vélo, autour du monde, qu’il y décrit tous les pays du monde avec un vocabulaire riche, que son copain Chavapa est drôle, et qu’il est illustré par Marc Boutavant. Rien que ça !

mouk

Mouk_2

Ensuite il y a The Song of the sea (Le chant de la mer). La bande originale est magnifique, et les dessins tout autant. Les aventures de Ben et Maïna (Siohban dans la version originale) nous emmènent au cœur des légendes d’Irlande à travers une très belle histoire qui permet d’aborder les émotions, et la nécessité de les exprimer. . . Même si certaines images peuvent lui faire encore un peu peur !

chant de la mer.jpg

Récemment j’ai découvert Puffin rock (sur Netflix). Il n’y a pas de hasard, c’est une création du studio d’animation cartoon Saloon, à qui on doit The song of the Sea. Tout à fait adapté aux petits, bienveillant, instructif, suffisamment lent pour que les images soient comprises, et les aventures de Oona et l’adorable Baba donnent un bel aperçu naturaliste.

Nick_Jr._Puffin_Rock_Logo_Original.png

Je pourrais en citer pleins d’autres choses que nous lui montrons, des scènes de danse indienne dans Devdas, à Brave la princesse rebelle (Rebelle de Pixar/Disney), en passant par Les Aristochats, Pierre et le Loup, ou Miffy and Friends (je l’ai déjà surprise en train de regarder la version néerlandaise dans le bureau de son père, héhé).

Et de votre côté, des idées de chouettes dessins animés pour les 0-3 ans ?

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les dessins joliment animés »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s