5 things·Bla bla

Vu et Lu en février

#1 Bilibok

capture-decran-2017-02-27-a-14-33-57

J’ai découvert ce projet vraiment cool de livres personnalisables. Mais pas juste personnalisables, hein (façon tu veux ta robe de princesse de quelle couleur ?), mais personnalisable selon la composition familiale, l’éthnie, les affinités des enfants, la diversité… Des vraies histoires de qui font écho à ce que vis l’enfant, non ce qu’il devrait vivre selon son genre*, et qui sort du combo blanc à famille bi-parentale (n’en déplaise à la Manif pour les Nuls)

(*) clin d’œil à mon papa qui s’est exclamé en découvrant l’arc homemade – une branche de noisetier tendue par une ficelle de ballot de paille – de ma fille : « oh, mais qui est le petit garçon qui a oublié son arc? »  ¯\_(ツ)_/¯

#2 Meilleur cours d’éducation sexuelle EVER

#3 Le paradoxe de la violence

Un topo, encore une fois super ludique de chez Merci Alfred sur notre perception de la violence qui nous semble grandissante, alors qu’en fait … et bah, en comparaison avec d’autres époques, elle diminue !

Une analyse qui permet de relativiser.

#4 Une bonne action 

capture-decran-2017-02-27-a-14-34-30

Pour dire la vérité, ce sont deux bonnes actions !

La première, installer (enfin) Ecosia. Une petite manip’ qui permet, à chaque fois que je me sers de mon moteur de recherche, d’utiliser intelligemment les revenus générés par la publicité pour… planter des arbres ! Depuis longtemps conseillé, enfin installé !

La deuxième, c’est d’utiliser CleanFox pour se désinscrire en une seule fois de toutes les newsletters dont on a pas le courage de se désabonner au cas par cas. Non seulement cela permet un impact écologique (modeste, mais réel) en réduisant les émissions de C02 dues au stockage de mails, mais permet aussi de mieux s’organiser dans sa boîte mail.

#5 Une interview

Deux sage-femmes qui abordent les questions des pratiques abusives et qui posent la question du suivi gynécologique lorsque tout va bien. Leur approche est non jugeante, et tellement dans la recherche qui me tient à cœur quand je m’adresse à un praticien de santé : l’écoute, la recherche d’autonomie, et la bienveillance.

J’ai toujours pensé qu’il y avait un rapport un peu culpabilisant et infantilisant à la visite annuelle chez le gynécologue… Jusqu’à ce que je rencontre une sage-femme libérale, après mon accouchement, et que je comprenne que non seulement on pouvait être écouté sur des questions qui dépassent de loin le suivi gynécologique (#jeunemaman), mais qu’en plus je pouvais faire par la suite mon suivi gynéco à un rythme moins contraignant que la visite annuelle. ET qu’un frottis (non, mais sérieusement, rien que le mot, ça me donne envie de partir en courant) n’était pas une sacro-sainte obligation à chaque visite.

Maintenant que j’ai établi ma petite liste personnelle des praticiens de santé sympas à Paris et en région parisienne, il ne me reste plus qu’à refaire la même dans ma région d’adoption (#lenord) (j’en profite pour rapeller qu’il existe cette liste)

PS : mon ancien blog, autrefois sur Tumblr, a été récupéré, on dirait, par un vendeur de presse-agrumes  (ou quelqu’un qui adore les jus de fruits). Non pas que je m’oppose aux jus de fruits frais, mais je signale juste que je ne suis plus l’auteure des articles sur cette plateforme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s